Marguerite Audoux
  • On retrouve la vie de Marguerite Audoux dans ses écrits. Placée toute petite à l’orphelinat de Bourges, elle devient fille de ferme en Sologne. Amoureuse du fils de sa « patronne », elle doit renoncer à son histoire et s’enfuir à Paris. Elle y sera couturière et commence à l’âge de quarante ans à écrire des poèmes, à rédiger ses souvenirs. La rencontre avec Michel Yell lui permet d’approcher le milieu littéraire : Octave Mirbeau sera le plus farouche de ses défenseurs. Après Marie-Claire, elle publie L’Atelier de Marie-Claire, puis De la ville au moulin, un recueil de contes, La Fiancée, et enfin Douce Lumière, point final d’une œuvre terriblement intime, sincère et douloureuse.

Les titres de l'auteur