Anna Noailles
  • « Je prétends passer à la postérité en souriant », disait-elle, dans une mélancolique coquetterie. Anna de Noailles (1876-1933) n’a cessé de naviguer entre une incroyable aptitude au bonheur et un noir désespoir. Son enfance dorée est brisée à neuf ans par la mort de son père. Sa jeunesse surdouée reste inquiète. Poétesse adulée, femme fascinante, elle vit sans cesse dans le doute et l’incapacité d’aimer. Chez elle se presse le Tout-Paris artistique, littéraire et politique, mais c’est la poésie qui l’emporte et la fait exister. Une poésie sensuelle et triste, libre et désespérée, marquée par l’attachement à la nature et le sentiment de l’éphémère. Tout chez elle est à redécouvrir.

Les titres de l'auteur