K.O. -
  • feuilleter
  • Roman
  • Littérature française
  • Date de parution : 16/08/2018
  • Format : 11,5 x 19,0 cm, 208 p., 15,00 EUR €
  • ISBN 978-2-283-03148-3

Sitam, jeune homme fou de jazz et de littérature, tombe amoureux de la môme Capu. Elle a un toit temporaire, prêté par un ami d’ami. Lui est fauché comme les blés. Ils vivent quelques premiers jours merveilleux mais un soir, sirènes, explosions, coups de feu, policiers et militaires envahissent la capitale. La ville devient terrifiante...

 

Bouleversés, Sitam et Capu décident de déguerpir et montent in extremis dans le dernier train de nuit en partance. Direction la zone - « la grisâtre », le pays natal de Sitam. C’est le début de leur odyssée. Ensemble ils vont traverser la banlieue, l’Europe et la précarité...

 

Nerveux, incisif, musical, K.O. est un incroyable voyage au bout de la nuit. Ce premier roman, né d’un sentiment d’urgence radical, traite de thèmes tels que la poésie, la maladie, la mort, l’amitié et l’errance. Il s’y côtoie garçons de café, musiciens sans abris et imprimeurs oulipiens. Splendide et fantastique, enfin, y règne le chaos.

ils en parlent…
  • « Sa langue est verte et sonore, son style libre comme du free-jazz. »

    Sophie Joubert. L’Humanité.

     

    « Rageur, incisif et lumineux, malgré le chaos. »

    Adeline Fleury. Le Parisien week-end.

     

    « En cette rentrée littéraire, K.O. aura assurément un prix. »

    Eddie Breuil. La nouvelle quinzaine littéraire.

     

    « Avec l’énergie qui l’habite, Hector Mathis a fait de son roman un jazz. Nerveux comme un pianiste de ragtime, amateur de la syncope de L-F Céline, c’est avec un phrasé rebondissant qu’il nous raconte l’histoire de Sitam (Mathis lu en miroir), qui, accompagné de sa copine, la « môme Capu », vit son propre voyage au bout de la nuit. »

    Éric Dussert. Le matricule des anges.

     

    « Voilà un début réussi en littérature, musical, poétique autant que rebelle. »

    Marc-Olivier Parlatano. Le Courrier suisse.

     

    « Un Goncourt ce doit être une voix, ce doit être quelque chose de singulier, c’est quelque chose qui doit nous faire tout oublier et c’est absolument le cas pour K.O.  »

    Anne-Sophie Rouveloux. Librairie L’écriture à Vaucresson. La Grande Librairie, rubrique Le Goncourt des Libraires.

     

    « Héros et lecteur sont entrainés dans un voyage qui swingue, qui secoue parfois, éblouit toujours, oscillant entre extase et désenchantement. »

    Anne-Sophie Rouveloux, Librairie Chroniques (Cachan). Page des Libraires.

     

    « Il faut se laisser porter par cette prose étonnante, vivifiante. Une découverte ! »

    Librairie Ravy (Quimper).

     

    « Un coup de poing à l’estomac ce premier roman ! Au-delà de l’amour, de la maladie, de la cité, les mots sonnent comme un morceau de jazz face au chaos ! »

    Béatrice Putégnat, Librairie Les Cyclades (Saint Cloud).

     

    « Avec un uppercut digne de Grand corps malade, l’écrivain nous met K.O. »

    Anthony, Espace culturel Leclerc (Moisselles).

     

    « Un roman qui se dévore. Une atmosphère qui entoure, engouffre. Une partition pour détraqués. »

    Marine, Espace culturel Leclerc (Geispolsheim).

     

    « Premier roman d’un jeune auteur slameur à l’écriture vive et percutante, argotique et poétique à la fois ! »

    La Grand Librairie (Arras).

     

    « Quel style !!! Un premier roman étonnant et musical dans chaque phrase. On est aspiré par cette écriture très orale et poétique. Suivez l’odyssée du jeune Sitam qui essaie de fuir la violence du monde contemporain et de trouver l’amour... »

    Librairie Vivement Dimanche (Lyon).

     

    « Un roman coup de poing, coup de cœur qui déconcerte, agace, subjugue et bouleverse. Un style déjà affirmé, une rage salutaire, intelligente et argumentée. Une grande pudeur. »

    Véronique. Librairie Le Failler (Rennes).

     

    « Un récit incisif, nerveux, aussi brutal que le monde qu’il décrit, aussi précis qu’une partition de jazz. Coup de cœur inévitable. »

    Élodie. Librairie Le Failler (Rennes).

Vidéo Librairie Mollat : Hector Mathis présente son premier roman K.O.
Vidéo : Hector Mathis lit un extrait de K.O.
Podcast RTS - Vertigo par Pierre Philippe Cadert - 20/08/2018
K.O. chroniqué sur Babelio
tous les livres sur Babelio.com
Vidéo France 3 : rencontre avec Hector Mathis
Vidéo Page des libraires : Hector Mathis présente K.O.
Vidéo La Grande Librairie : K.O. Goncourt de la Librairie L’Écriture à Vaucresson
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur
Plus de titres