• Nouveauté
La plante et ses sens -
  • Écologie
  • Date de parution : 11/01/2018
  • Format : 14 x 20,5 cm, 224 p., 18,00 EUR €
  • ISBN 978-2-283-03132-2
La plante et ses sens
Daniel Chamovitz
Traduit par Jérémy Oriol
Langue d'origine : Anglais (États-Unis)

Préface de Jean-Marie Pelt

 

Comment une plante carnivore sait-elle quand se refermer sur sa proie ? Comment une fleur devine-t-elle que le printemps arrive ? Les plantes réagissent-elles différemment à une chanson de Led Zeppelin et à un concerto de Bach ? Pourquoi un saule sait-il que ses voisins sont attaqués par des insectes ?

 

Contrairement à bien des idées reçues, les plantes disposent d’une large palette de perceptions sensorielles. Elles partagent avec nous, même si ce n’est pas de la même façon, différents sens : la vue, l’odorat,le goût, le toucher, l’ouïe, auxquels s’ajoutent la proprioception et la mémoire. Elles sont donc véritablement « conscientes » de leur environnement.

 

S’appuyant sur les recherches les plus récentes, Daniel Chamovitz nous donne de multiples raisons de nous émerveiller sur la complexité des mécanismes sensoriels des plantes et nous révèle que nous avons finalement énormément de points communs avec le mimosa et le peuplier !

 

Cette nouvelle édition intègre les dernières découvertes en sciences végétales et inclut un chapitre supplémentaire consacré au goût.

ils en parlent…
  • « S’il est relativement aisé d’enseigner la botanique à condition de la décrire sous un angle évolutif, il est plus difficile d’accrocher le lecteur sur les délicats mécanismes physicochimiques de la physiologie végétale. Aussi Daniel Chamovitz prend-il bien soin de ne point trop « charger la barque », de sorte que ce livre est parfaitement lisible et compréhensible, même pour le profane. […] Tous ceux qui aiment [les plantes] dévoreront cet ouvrage comme je le fis moi-même, sans en perdre le fil ne serait-ce qu’un instant. »

    Jean-Marie Pelt.
  • « Daniel Chamovitz retrace l’histoire des découvertes effectuées souvent par hasard sur ces voisines qui semblent silencieuses et inertes, et pourtant communiquent pleinement avec leur environnement. […] Le livre refermé, on répugne à reprendre son sécateur. »

    Loïc Chauveau. Sciences et avenir.
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur