Tombée des nues -
  • feuilleter
  • Roman
  • Littérature française
  • Date de parution : 11/01/2018
  • Format : 11,5 x 19,0 cm, 168 p., 13,00 EUR €
  • ISBN 978-2-283-03122-3
Tombée des nues
Violaine Bérot

Baptiste et Marion vivent ensemble et sont heureux. Ils ont repris une ferme, à la lisière d’un village un peu paumé et élèvent des bêtes.

 

Une nuit, Marion est prise de douleurs foudroyantes et accouche, à son plus grand étonnement, d’une petite fille.

 

Le roman, qui fait entendre les voix des différents personnages, raconte ces quelques journées sidérantes.

ils en parlent…
  • « Au terme d’une grossesse non remarquée, un bébé vient au monde Violaine Bérot livre le beau récit choral de son acceptation. »

    Xavier Houssin. Le Monde des Livres.

     

    « On admire l’habileté de la romancière Violaine Bérot qui a réussi à faire parler des montagnards taiseux et à orchestrer leurs belles personnalités solitaires. »

    Astrid de Larminat. Le Figaro littéraire.

     

    « Dans ce nouveau livre aussi intense, elle confirme son talent à mettre les âmes à nu avec une immense délicatesse. […] On sort de ces pages avec la sensation d’être plus riche humainement, comme après avoir vécu une expérience hors du commun. »

    Corinne Renou-Nativel. La Croix.

     

    « Autour d’un déni de grossesse, Violaine Bérot explore des zones reculées de la maternité. […] Tombée des nues, tout en profondeur et en sombres nuances, est nourri de sa connaissance familière du monde, bêtes et gens, qu’elle met en scène. »

    Véronique Rossignol. Livres Hebdo.

     

    « Cette histoire de déni de grossesse qui agite toute une communauté est du genre à alimenter les colonnes de la presse régionale. Violaine Bérot en fait un exercice de style virtuose les voix des personnages s’imbriquent en un puzzle de paragraphes numérotés. »

    Victorine de Oliveira. La Vie.

     

    « Le livre très créatif de Violaine Bérot pourrait être oulipien. Le travail sur la forme, le rythme, la recherche sur les entames de paragraphes, l’absence de point : tout concourt à faire de l’ouvrage un jeu d’écriture. »

    Franck Mannoni. Le Matricule des anges.

     

    « La construction en puzzle est extrêmement réussie et l’apitoiement absent. »

    Virginie Bloch-Lainé. Libération.

     

    « Une forme originale au service d’un roman âpre et tenu. »

    Sophie Joubert. L’Humanité.

     

    « Un roman passionnant à en couper le souffle. »

    Valérie Susset. L’Est républicain.

     

    « Violaine Bérot nous décrit avec grande délicatesse, une fois de plus, les affres de l’âme féminine. »

    Béatrice Leroux, Librairie Gibert Jeune (Paris). Page des Libraires.

Podcast RTS - Versus-lire - 31/01/2018
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur